Kenya : la mangrove, une méthode naturelle pour lutter contre le réchauffement climatique

Publié Mis à jour
Kenya : la mangrove, une méthode naturelle pour lutter contre le réchauffement climatique
FRANCEINFO
Article rédigé par
B. Mousset, D. Attal - franceinfo
France Télévisions

Au Kenya, la plantation de mangrove pourrait être une solution pour régénérer les sols. Son coût avantageux en fait le meilleur moyen de résister contre l’érosion.

D’ordinaire il y a de l’eau dans cette partie désertique du Kenya. Une région de la corne de l’Afrique frappée par une sécheresse extrême. 20 millions de personnes sont menacées par la famine. Les causes sont connues : l’utilisation trop importante des ressources. "La densité de population très élevée et la quantité de ce qui a été extrait de la terre et de la mer sont responsables" affirme David Oburan, scientifique. La pêche, la destruction de la végétation, le bois qui sert de matériau de construction explique le déficit actuel dans l’écosystème. 

Un moyen naturel pour combattre l’érosion

Pour y remédier les Kenyans comptent sur la mangrove : des végétaux marins aux vertus précieuses pour la planète. Elle est capable d’absorber beaucoup de carbone et c'est un moyen naturel pour combattre l’érosion. "Le monde change beaucoup mais pas les mangroves. Elles résistent très bien et se développent vite", assure Francis Kagema, directeur régional de la protection de la côte. Autre avantage : son coût moindre par rapport à la construction de digues.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.