Forêts : la biodiversité menacée

Depuis un siècle, les forêts ne cessent de croitre. Aujourd'hui, certains redoutent clairement que leur visage ne change face à la demande du marché.

FRANCE 3

Les forêts françaises sont-elles de plus en plus exploitées ? Des monocultures d'espèces rentables à perte de vue, des coupes d'arbres de plus en plus précoces à 40 ou 50 ans à peine, c'est ce que dénoncent depuis plusieurs années des salariés de l'Office national des forêts. Dans le Morvan, on a continué à planter des pins dans les années 70 sur des terres agricoles dévaluées. Aujourd'hui, ces forêts de résineux occupent la moitié du territoire et c'est leur gestion industrielle qui est dénoncée.

La recherche de rentabilité

"Ça pousse très vite. En 15 ans, c'est assez spectaculaire. C'est une recherche de rentabilité maximum. La forêt est transformée, on change d'essence, on coupe de plus en plus jeune pour un maximum de production, de rentabilité. Mais tout ça a un impact sur les sols, sur la vie en forêt", dénonce Philippe Canal, porte-parole de l'intersyndicale de l'Office national des forêts. En France, les résineux n'occupent qu'un quart des surfaces, mais sont très rentables.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les opérations archéologiques sont très difficiles dans la forêt guyanaise, pourtant remplie de sites amérindiens... Photo aérienne prise au-dessus de la commune de Saul (centre-sud du département).
Les opérations archéologiques sont très difficiles dans la forêt guyanaise, pourtant remplie de sites amérindiens... Photo aérienne prise au-dessus de la commune de Saul (centre-sud du département). (JODY AMIET / AFP)