Énergie : l'Île de Molène choisit de miser sur les panneaux solaires

Publié
Énergie : l'Île-Molène choisit de miser sur les panneaux solaires
Article rédigé par
C.Sinz, V.Bouffartigue, N.Jauson, Franck Gicquiaud /OTIB - France 3
France Télévisions

Au large de la Bretagne, France 3 a suivi des "petits paradis" préservés qui affichent un objectif ambitieux : ne plus dépendre des centrales à fuel.

L'énergie continue d'alimenter le débat sur plusieurs faits. Quelle sera notamment l'énergie de demain ? Au large de la Bretagne, plus précisément sur l'Île de Molène (Finistère), la ville à un objectif : ne plus dépendre des centrales à fuel et produire une énergie verte, c'est-à-dire une énergie qui préserve l'environnement. L'Île de Molène a donc décidé de miser sur les panneaux solaires afin d'atteindre l'autonomie d'ici 2030. Sur cette île, il n'existe pas de voiture pour se déplacer, mais pourtant, la pollution reste très présente.

Les centrales à fuel, sources de pollution

Malgré l'absence de voiture, cette île reste polluée à cause des centrales à fuel où est produite l'électricité. Des grandes cuves de Fuel qui alimentent trois groupes électrogènes qui fonctionnent jour et nuit. "Les trois groupes consomment en moyenne 1000 litres de fuel par jour donc c'est loin d'être neutre en carbone", déplore Didier Delhalle, maire sans étiquette de Molène (Finistère). La production d'électricité dans la ville émet treize fois plus de dioxyde de carbone que sur l'ensemble du continent. Une aberration qui pousse les habitants à faire la chasse aux gaspillages. "On fait très attention à notre électricité, à l'eau, on fait attention à tout ici", précise un habitant. À Molène, toutes les personnes contribuent à réduire leur consommation pour préserver l'environnement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.