Corse : une station d'épuration rejette de la pollution plastique sur les plages

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Corse : une station d'épuration rejette de la pollution plastique sur les plages
France 2
Article rédigé par
V.Lerouge, M.Urtado, France 3 Corse - France 3
France Télévisions

Des plages du nord-est de l'île sont polluées par des centaines de milliers d'étranges disques plastiques. Ils proviendraient d'une station d'épuration de Bastia, en Corse. 

Depuis plusieurs mois, d'étonnants jetons alvéolés en plastique, de couleur orange, jonchent les plages corses sur 150 kilomètres. L'origine de la pollution ne fait aucun doute pour Pierre-Ange Giudicelli, fondateur de l'association Mare Vivu : "ça, concrètement, c'est ce qui est utilisé dans les stations d'épuration pour nettoyer l'eau (...) c'est incompréhensible que des bouts de plastique chargés de bactéries et de germes pathogènes se retrouvent sur nos plages ou entre les mains des gamins qui font des châteaux de sable", lance-t-il. 

Des travaux entrepris

Selon des analyses demandées par France 3 Corse, le plastique contient des germes de matière fécale. La pollution concerne une vingtaine de plages au nord-est du littoral. La station d'épuration pointée du doigt, Acqua Publica, se situe à Bastia. Ses dirigeants reconnaissent une perte d'1,5 millions de disques l'an passé. L'entreprise assure avoir fait des travaux pour résoudre ce problème. Cette pollution avait déjà eu lieu en Italie en 2018. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.