Corse : les côtes menacées par une pollution aux hydrocarbures

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Corse : les côtes menacées par une pollution aux hydrocarbures
FRANCE 2
Article rédigé par
L.Benzaquen, R.Chapelard, A.Véjux, Images Drone : Florian Roussard, Base Aérienne Solenzara - François Clapeau
France Télévisions

En Corse-du-Sud, 40 kilomètres de plage ont été interdits à la baignade à cause de nappes d'hydrocarbures présentes au large des côtes, samedi 12 juin. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, s'est rendue sur place.

Suite au dégazage d'un navire, de longues nappes d'hydrocarbures menacent le littoral corse depuis le vendredi 11 juin. L'une se situe à 10 kilomètres des côtes de Solenzara (Corse-du-Sud), une autre à 15 kilomètres de Porto-Vecchio. La préfecture a interdit la baignade sur une quarantaine de kilomètres de côtes, pendant une semaine, en raison de galets de pétrole qui pourraient s'en rapprocher. Les baigneurs doivent résister à l'envie de piquer une tête dans les eaux turquoise.

Des moyens exceptionnels mobilisés

Pour éradiquer cette pollution maritime, des moyens exceptionnels ont été mobilisés, dont deux navires de la marine nationale. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, s'est rendue sur place, samedi, à Solenzara. "La préfecture maritime se dit confiante : certes, il y a des galets d'hydrocarbure qui se disloquent, mais elles semblent progressivement s'éloigner du rivage, toutefois, les opérations de pompage sont toujours en cours", explique la journaliste Leslie Benzaquen, en direct de Solenzara pour le 20 Heures de France 2. Le navire qui a effectué le dégazage en question est toujours recherché. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.