Corse : l'identification du bateau à l'origine du dégazage en cours

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
corse
FRANCEINFO
Article rédigé par
C. Guttin, H. Horoks - franceinfo
France Télévisions

En Corse, la menace qui pesait sur les plages de la côte Est semble s'éloigner. Quatre tonnes d'hydrocarbures ont déjà été récupérées. L'objectif est d'en savoir plus sur l'origine de ce dégazage.

Trois bateaux sont suspectés du dégazage au large de la Corse, et plusieurs enquêteurs tentent de trouver le responsable. Chaque bateau dispose d’un transpondeur, l’équivalent d’une boîte noire pour le localiser tout le long de son trajet. C’est grâce à cela que les enquêteurs ont pu visualiser tous les bateaux présents dans la zone du dégazage. Les courants et le déplacement de la nappe de pollution peuvent aussi permettre de remonter au navire d’origine, tout comme les prélèvements dans la nappe. L’enquête est pourtant loin d’être facile, selon l’un des enquêteurs.

Dégazage en baisse

Les amendes peuvent aller jusqu'à 15 millions d'euros et dix ans d'emprisonnement, mais jamais aucun navire n'a été condamné pour une pollution sans flagrant délit. Ce serait une première. Pour lutter contre cette pollution, un arsenal juridique a été mis en place en 2007 et un pôle environnement a été créé au tribunal de Brest. Des bateaux pris en flagrant délit ont été condamnés à un million d'euros d'amende. Une politique de fermeté qui fait baisser les affaires de pollution depuis dix ans. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.