VIDEO. Comment la lumière des villes pollue la nature

Après la pollution sonore et la pollution des océans, la pollution lumineuse a aussi des conséquences inquiétantes sur la biodiversité.  

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La nuit disparaît petit à petit. Selon une étude publiée dans la revue Science Advances, le 22 novembre, l'éclairage nocturne mondial a augmenté d'environ 2% par an, en surface et en intensité, entre 2012 et 2016. L’étude révèle aussi que Hongkong est la ville la plus éclairée du monde, tandis que la Syrie et le Yémen sont les seuls pays où il n'a pas augmenté. 

Outre ses conséquences sur la santé, ce recul de la nuit menace également 30% des vertébrés et plus de 60% des invertébrés.

La pollution lumineuse perturbe les oiseaux

Et pour cause, les insectes nocturnes sont attirés par les lumières et meurent d'épuisement. Les bébés tortues marines, quant à elles, sont attirés par les villes au lieu du reflet de la lune dans la mer. Et les oiseaux migrateurs, eux, ont du mal à se guider, dérivent de leur route et s'épuisent.

L'impact écologique de la pollution lumineuse est de plus en plus reconnu et intégré dans les politiques publiques. La ville d'Olsztyn (Pologne) a par exemple décidé d’éteindre sa plus grande tour après avoir constaté qu'elle perturbait la migration des oiseaux.

Comment la lumière de nos villes menace la nature
Comment la lumière de nos villes menace la nature (BRUT)