Chlorpyrifos : un insecticide bientôt interdit en Europe ?

Le chlorpyrifos, un insecticide utilisé dans l’UE, verra sa licence expirer en janvier 2020. La Commission pourrait renoncer à son renouvellement en raison de ses effets négatifs possibles sur la santé des enfants.

Chlorpyrifos : un insecticide bientôt interdit en Europe ?
Chlorpyrifos : un insecticide bientôt interdit en Europe ? (Photo © Sauletas - Fotolia)

Bientôt la fin du chlorpyrifos en Europe ? L'exécutif européen va vraisemblablement demander le non-renouvellement de la licence de cet insecticide controversé, a indiqué le 17 juin 2019 une source à la Commission européenne, à la suite d'un article paru dans plusieurs journaux européens dont Le Monde en France. "On va vers une demande de non-renouvellement de cette substance, à cause d'inquiétudes évidentes", a indiqué cette source à l'AFP.

Retards mentaux, autisme, troubles de l’attention…

En effet, l’enquête du Monde souligne que le chlorpyrifos reste très présent dans l'UE, malgré des indications sur sa toxicité, notamment sur le système nerveux central. Selon le quotidien, les études scientifiques portant sur cet insecticide montrent qu’il entraînerait chez les enfants exposés in utero des retards mentaux, des déficits de QI, une réduction de la mémoire de travail, des déficits de l’attention avec ou sans hyperactivité ou encore une augmentation de la fréquence de l’autisme.

En parallèle, le chlorpyrifos fait l'objet d'une évaluation scientifique menée par l'Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa) dans le cadre de sa demande de réautorisation. Actuellement utilisé dans les cultures de fruits et légumes, cet insecticide verra en effet sa licence européenne expirer dans quelques mois, à la fin du mois de janvier 2020. Et, selon une source proche du dossier citée par l’AFP, les "inquiétudes autour de la toxicité de la substance ont été identifiées" pendant cette évaluation de l'Efsa, toujours en cours et dont la date de publication n'est pas encore connue. La Commission européenne décidera ensuite du sort de l’insecticide en fonction des conclusions de cette agence.

A lire aussi : Insecticides : des effets nocifs pour le cerveau des enfants

Déjà interdit dans huit pays de l’UE

La précédente mise sur le marché européen du chlorpyrifos en 2005 avait fait l'objet d'une procédure différente, par un comité d'experts dépendant du Conseil, car l'Efsa n'en était alors qu'à ses débuts. Toutefois, l'agence européenne a depuis effectué plusieurs mises au point sur cette substance en mettant en lumière en 2014 des risques pour les consommateurs et les travailleurs et en abaissant en 2015 et 2016 les niveaux résiduels autorisés.

Huit pays de l'UE ont déjà interdit sur leurs territoires des produits contenant du chlorpyrifos. Pour être commercialisée dans l'UE, une substance doit être autorisée par un comité d'experts composé de représentants des Etats membres et chapeauté par la Commission européenne. Chaque pays est ensuite responsable d'autoriser au non les produits qui contiennent cette substance.