CARTE. Canicule : regardez l'évolution de la pollution à l'ozone en France depuis un mois

C'est le deuxième épisode de pollution à l'ozone que connaît le pays depuis deux semaines. 

La situation devrait s'améliorer à partir de mercredi. Une vague de pollution à l'ozone frappe la France depuis vendredi 3 août, en raison des conditions météorologiques liées à la canicule. Pour la journée du 6 août, seules quelques régions sont à l'abri de ce phénomène. Des dépassements du seuil d’information et de recommandation étaient prévus par l'organisme Prev'Air sur les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Île-de-France, Bourgogne-Franche-Comté, Occitanie et Grand Est. Selon les prévisions réalisées par Prev'air, une amélioration est attendue pour mercredi.

>> La circulation différenciée reconduite mardi à Paris et en proche banlieue. Suivez notre direct

Face à cet épisode de pollution, le deuxième depuis le 25 juillet, plusieurs grandes agglomérations et certaines régions ont pris des mesures pour réduire le trafic, comme la circulation différenciée ou la gratuité du stationnement résidentiel et du covoiturage. Pour mieux visualiser l'ampleur du phénomène, nous avons représenté les cartes quotidiennes des moyennes journalières d'ozone (O3) produites par Prev'Air dans une infographie animée sur le dernier mois.

L'ozone est un "polluant secondaire", car il n'est pas émis directement par les activités humaines, mais créé par réaction photo-chimique à partir de gaz produits par l'industrie et le trafic routier. Et ce gaz présente des risques à des concentrations élevées. Il peut en effet favoriser l'asthme, provoquer des irritations en tous genres (des yeux, du nez, de la gorge) et aggraver des troubles cardio-vasculaires ou respiratoires.