Canicule : un risque de "pénurie" de boissons fraîches vendues dans les distributeurs automatiques

Ce risque d'interruption d'approvisionnement des distributeurs automatiques de boissons est dû, selon les professionnels du secteur, à la circulation différenciée mise en place dans plusieurs villes. 

Un distributeur automatique de boissons fraîches à Metz (Moselle), le 3 octobre 2004.
Un distributeur automatique de boissons fraîches à Metz (Moselle), le 3 octobre 2004. (MAXPPP)

Les distributeurs de boissons seront-ils à sec ? Les professionnels de la distribution automatique de boissons fraîches font face à un risque de pénurie dû à la canicule, a alerté mercredi 26 juin la Confédération française du commerce de gros et international (CGI). Ce risque d'interruption d'approvisionnement des distributeurs automatiques de boissons provient de "restrictions de circulation en cours sur l'approvisionnement des métropoles françaises", a déclaré la CGI dans un communiqué.

"Alors que la canicule pourrait perdurer plusieurs jours, une pénurie est certaine si l'autorisation de circulation des véhicules chargés de cet approvisionnement n'était pas rétablie dans les meilleurs délais", a souligné la Confédération.

La Confédération interpelle les pouvoirs publics

Celle-ci a appelé "les pouvoirs publics à revoir les arrêtés de restrictions de circulation pris dans certaines agglomérations". La CGI a regretté que les conséquences de cette vague de chaleur n'aient pas été anticipées de manière à permettre aux professionnels du secteur de "poursuivre leur activité".

L'alerte de la CGI est survenue après la mise en place de la circulation différenciée mercredi à Paris, Lyon et Annecy, en prévision d'un pic de pollution causé par la chaleur. Ces métropoles seront rejointes par Marseille et Strasbourg jeudi, alors que cet épisode caniculaire exceptionnel, atteignant localement jusqu'à 40 ou 41 °C, est voué à s'amplifier et à se poursuivre au moins jusqu'en fin de semaine, d'après Météo France.