Vidéo Syndrome du bébé secoué : "C'était plus le même bébé"

Publié
BRUT
Article rédigé par

À 4 mois, Axel a été secoué par sa nourrice. Pour lui et sa famille, les terribles conséquences de ce geste, c'est ça...

Le 7 octobre 2015, alors qu'Axel avait 4 mois et demi, il a été secoué par sa nourrice. "À l'arrivée des secours, Axel était complètement hypotonique, il n'y avait plus de regard, il n'y avait plus d'échange, il n'y avait plus de sourire, c'était plus le même bébé", confie Sophie, la mère d'Axel.

Des séquelles particulièrement graves

Aujourd'hui, Axel a des problèmes musculaires conséquents : il a notamment des spasmes qui entraînent directement sa chute. "Je ne peux m'éloigner parce qu'il pourrait chuter à n'importe quel moment", souffle Sophie. À titre de comparaison, Xavier, le père d'Axel, explique que les séquelles d'un bébé secoué sont pires que de rentrer dans un mur à 90 km/h avec une voiture. "La boîte crânienne du bébé est supérieure à la taille du cerveau, le cerveau va buter contre la boîte crânienne donc il y aura des hématomes qui pourront se former sur les côtés du cerveau", développe Sophie.

Un enfant totalement dépendant

"Son tour de tête n'a quasiment pas grandi depuis l'accident, c'est comme s'il vivait avec 20 % de son cerveau initial", explique Xavier. Axel est donc un enfant totalement dépendant : il ne peut pas marcher et manger tout seul, il est incontinent, il ne parle pas... "On ne vit plus, tout tourne autour de lui", déplore son père.

Pour améliorer son état et favoriser son évolution, Axel est suivi par un large panel de médecins : des kinés, un ergothérapeute, un orthophoniste, un orthoptiste. Aussi, il prend des médicaments antiépileptiques trois fois par jour. "Quand il est sorti de l'hôpital, il avait des médicaments toutes les demi-heures", se souvient sa mère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.