VIDEO. Comment les épreuves du baccalauréat sont-elles corrigées ?

La session 2019 du baccalauréat a pris fin. Les candidats, qu'ils soient soulagés ou soucieux, sont maintenant dans l'attente de leurs résultats. La professeure Françoise Cahen dévoile à Brut les coulisses de la correction.

BRUT

1Les notes sont-elles harmonisées ? 

Il existe une "commission d'harmonisation" durant laquelle les correcteurs sont amenés à donner la moyenne de leurs copies. Si celle-ci est fortement éloignée de la moyenne générale, le paquet concerné pourra être examiné à nouveau. Cette initiative permet d'éviter toute correction trop sèche ou, au contraire, trop généreuse.

 

2Les professeurs peuvent-ils reconnaître leurs élèves ? 

"Les copies sont anonymisées donc on ne sait pas quel élève on corrige", assure Françoise Cahen, professeure de français. Tout "petit message" et autre signe potentiel de reconnaissance laissé par l'élève est strictement interdit et peut lui valoir l'annulation de l'épreuve. 

3Peut-on voir sa copie ? 

Une de vos notes vous semble incohérente ? La copie en question peut être directement demandée au centre d'examen. Le détail du barème permet de mieux appréhender la correction qui en a été faite.   

4Peut-on avoir 20/20 en français ? 

Malgré le bruit qui court, rien n'interdit un correcteur d'attribuer un 20 à un candidat. Tout travail ingénieux peut ainsi être dûment décoré. À l'inverse, un 0/20 ne peut être infligé qu'en cas de copie blanche. 

5C'était mieux avant ? 

"On voit tellement de jolies choses dans les copies", rassure Françoise Cahen. Selon elle, outre une maîtrise de l'orthographe qui tend à se dégrader, il y a autant de bonnets d'âne et d'élèves brillants que dans le passé.

La session 2019 du baccalauréat a pris fin. Les candidats, qu\'ils soient soulagés ou soucieux, sont maintenant dans l\'attente de leurs résultats. La professeure Françoise Cahen nous dévoile les coulisses de la correction.
La session 2019 du baccalauréat a pris fin. Les candidats, qu'ils soient soulagés ou soucieux, sont maintenant dans l'attente de leurs résultats. La professeure Françoise Cahen nous dévoile les coulisses de la correction. (BRUT)