Vaccination obligatoire : polémique en Italie

En Italie, une loi datant de l'an dernier imposait aux parents de faire vacciner leur enfant avant son entrée en crèche ou en maternelle, mais le nouveau pouvoir fait tout pour effacer cette obligation.

Voir la vidéo
France 2

C'était l'une des promesses de campagne du Mouvement 5 étoiles, le parti antisystème italien. Luigi Di Maio, aujourd'hui vice-Premier ministre, veut supprimer la vaccination obligatoire. Jusqu'à présent, les petits Italiens devaient être vaccinés contre dix maladies, dont la rougeole. À Rome, le Sénat a déjà voté un amendement qui laisse le choix aux parents. Les professionnels de santé de la péninsule sont vent debout contre cette mesure.

L'Italie, pays européen le plus touché par la rougeole

Alors, au nom de la liberté individuelle, faut-il ne plus obliger à vacciner ? Les Italiens sont divisés. L'Italie est le pays d'Europe qui enregistre le plus de cas de rougeole. Sur les 41 000 personnes touchées sur notre continent, 5 000 sont dans la péninsule. Des chiffres qui ne font toutefois pas reculer le nouveau gouvernement. La ministre de la Santé, pourtant médecin elle-même, souffle le chaud et le froid. Elle annonce sans état d'âme que la rougeole fera des morts, et en même temps, qu'elle vaccinera son bébé qui va naître.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rapport de l\'ANSM rendu en mars 2017 pointe les risques de la présence d\'aluminium dans les vaccins.
Un rapport de l'ANSM rendu en mars 2017 pointe les risques de la présence d'aluminium dans les vaccins. (NIKOLAY HIZNYAK / SPUTNIK / AFP)