Portable : ces établissements scolaires qui l'ont banni

Le téléphone portable sera interdit à l'école primaire et au collège dès la rentrée de septembre 2018. Certains établissements ont déjà pris l'initiative.

France 3

Certains établissements scolaires n'ont pas attendu la parole ministérielle pour interdire l'usage des portables. C'est le cas du collège Jean-Baptiste Clément, dans le XXe arrondissement de Paris. Dans les classes, les élèves gardent leur téléphone au fond des poches. "Tout usage de téléphone portable ou autre objet assimilable est interdit aux élèves dans l'ensemble de l'établissement", est-il écrit dans les carnets de correspondance des élèves. Une décision radicale qui évite les perturbations et les relations avec l'extérieur. Pas de sonnerie intempestive, pas de textos et pas d'appel durant toute la présence dans l'établissement.

Une interdiction totale

"Si l'interdiction est totale, c'est plus facile pour un jeune de comprendre que, dès qu'il arrive dans l'établissement, il range le portable, on n'en entend plus parler. (...) Lorsqu'il y a un impératif, on autorise les enfants à appeler, soit depuis le bureau du CPE, soit depuis notre propre bureau", explique Thierry Sahuc, principal du collège Jean-Baptiste Clément. L'interdiction d'utiliser des portables ne pose pas de problème ici, même si parfois, ça démange.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une élève utilisant un téléphone portable dans un établissement scolaire, lors d\'une épreuve du baccalauréat. 
Une élève utilisant un téléphone portable dans un établissement scolaire, lors d'une épreuve du baccalauréat.  (DURAND FLORENCE / SIPA)