Mort de Tony, 3 ans : un voisin mis en examen

Un voisin témoin d'une situation de maltraitance a été mis en examen. L'affaire avait eu lieu à Reims (Marne) en 2016 et elle ressurgit aujorud'hui.

Cette vidéo n'est plus disponible

Le petit garçon était le souffre-douleur de sa famille. Le 26 novembre 2016, Tony, trois ans, meurt sous les coups de son beau-père. Certains voisins qui entendaient ses sévices quotidiennement ne les ont jamais dénoncés. Un comportement que la justice a décidé de poursuivre. L'un d'entre eux vient d'être mis en examen pour non dénonciation de mauvais traitement sur mineur. À l'époque, ce voisin s'était exprimé devant la caméra de France 2. "Je ressens de la douleur et de la colère envers moi-même parce qu'on n’a rien fait", déclarait-il le 1er décembre 2016. 

Une première

La mise en examen de ce voisin qui n'a pas signalé la maltraitance est une première. Selon l'avocate de la partie civile, cette décision va dans le bon sens. "Il faut rappeler à nos concitoyens qu'on ne peut pas laisser un enfant se faire maltraiter alors que vous en avez parfaitement conscience", assure Me Marie Grimaud, avocate de l'association "Enfance en danger". Dénoncer aux autorités des maltraitances sur un enfant est une obligation légale. Appeler le commissariat ou contacter le 119, un numéro de téléphone gratuit qui permet l'anonymat. Ne pas dénoncer ce type de maltraitance peut vous faire encourir trois ans de prison. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Tony
Tony (FRANCE 2)