Lille : émotion après le suicide d'une élève transgenre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Lille : émotion après le suicide d'une élève transgenre
France 3
Article rédigé par
J.Debraux, E.Lagarde, C.Colnet, A.Dupont, A.Lepinay, T.Millot, L.Martin, France 3 Nord Pas-de-Calais, S.Ripaud - France 3
France Télévisions

L'émotion est vive dans un lycée de Lille après le suicide d'une lycéenne transgenre, mercredi 16 décembre. Les personnes transgenres sont sept fois plus concernées par les tentatives de suicide, selon les associations. 

À Lille (Nord), des centaines de lycéens sont venus rendre un dernier hommage à leur camarade. Une jeune lycéenne transgenre de 17 ans s'est donnée la mort mercredi 16 décembre. "Elle s'assumait, elle était souriante, elle était délicate et elle avait une force de caractère, elle cachait bien sa tristesse et son mal-être. On n'a pas réussi à le voir, tout simplement", témoigne une élève. La jeune fille avait fait part de sa souffrance face à certaines moqueries, notamment lors d'un entretien avec une cadre de l'établissement qu'elle avait filmée discrètement. 

"Pour les personnes trans, le risque de suicide est sept fois plus élevé"

La vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux, le ton employé par la référente fait réagir. Le rectorat affirme que le lycée a fait tout son possible pour que la jeune fille se sente bien. Les associations alertent : "Pour les personnes trans, le risque de suicide est sept fois plus élevé que pour la population générale. C'est là l'enjeu de protection pour les plus jeunes, on considère que le gouvernement doit agir", explique Simon Jutant, association Acceptess-T. L'Education nationale reconnaît qu'elle a beaucoup à faire pour gérer ses situations. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.