Des élèves nés en 2010 harcelés à l'école : la FCPE demande au gouvernement d'agir

Depuis la rentrée, les enfants nés en 2010 sont la cible d'insultes et de harcèlement. La Fédération des conseils de parents d'élèves demande au gouvernement de s'emparer du sujet.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des collégien, le 21 mars 2021 à Cahors (Lot). (GARO / PHANIE / AFP)

"Anti-2010", "petit 2010 de merde", "brigade contre les 2010"... Depuis quelques mois, les élèves nés en 2010 sont victimes d'insultes et de harcèlement dans les cours de récréation et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #anti2010. Un phénomène qui a pris de l'ampleur avec la rentrée, à tel point que la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) a demandé au gouvernement d'agir, jeudi 16 septembre.

"Le harcèlement ne doit en aucune manière être banalisé ou pris à la légère (...) Il est inacceptable que des enfants soient victimes d'appel à la haine, d'appel à la mort sur les réseaux sociaux associés à des images ultraviolentes, estime la FCPE. Il n'est pas admissible que les Etats, qui plus est signataires de la Convention internationale des droits de l'enfant, ne se saisissent pas de cette question, c'est-à-dire protéger les enfants sur les réseaux sociaux et dans leurs usages du numérique. Le contrôle parental ne suffit pas, ni quelques heures d'éducation aux médias."

Selon Le Parisien, l'origine du harcèlement des enfants nés cette année-là est à chercher dans le comportement irrespectueux de certains jeunes sur le jeu vidéo en ligne Fortnite et la chanson Pop it Mania, de la jeune chanteuse Pink Lily. Dans cette chanson, elle se vante d'être "née en 2010 et déjà sur toutes les tendances".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enfants ados

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.