Françoise Laborde : un manifeste pour l’enfance maltraitée

En France, deux enfants sont tués chaque semaine. Un constat terrifiant que vient dénoncer Françoise Laborde, auteure du livre "Le massacre des Innocents, les oubliés de la république", dans le "Soir 3".

Ils sont 300 000 mineurs en danger et pris en charge par l’aide sociale à l’enfance. Un cri d’alarme pour réveiller les consciences, que dénonce la journaliste et écrivaine Françoise Laborde. Dans son livre Le massacre des Innocents, les oubliés de la république, elle revient sur des chiffres accablants en France. "Quand on montre ces chiffres, les gens se demandent : où ça se passe ? Eh bien, c'est en France en 2016, deux enfants tués par semaine. Et ce qui est terrible, c'est que tout cela se fait dans l’indifférence la plus folle".

Des enfants mal suivis

Parmi ces enfants qui meurent chaque année, la plupart sont connus et suivis par les services sociaux. "La culture française, c’est la primauté de la famille de sang. On ne sépare jamais un enfant de sa famille biologique. On essaye de faire en sorte que ça s’améliore au lieu de protéger l’enfant", déplore Françoise Laborde.

Dans son livre, un guide d’évaluation des maltraitances a été intégré. Quelque chose qui n’existait pas avant. "Il faudrait que ce guide soit à la disposition des assistantes sociales. D’ailleurs, il ne faut pas les accabler, elles veulent souvent que tout aille mieux", conclut François Laborde.

Le JT
Les autres sujets du JT
À l\'occasion de la journée nationale des aidants, vendredi 6 octobre, le Soir 3 reçoit Françoise Laborde, qui a aidé sa mère, atteinte de la maladie d\'Alzheimer.
À l'occasion de la journée nationale des aidants, vendredi 6 octobre, le Soir 3 reçoit Françoise Laborde, qui a aidé sa mère, atteinte de la maladie d'Alzheimer. (FRANCE 3)