États-Unis : les Américains ne font plus d'enfants

Le taux de natalité aux États-Unis est au plus bas, et beaucoup d'Américains avancent le coût d'un enfant dans le pays pour justifier le phénomène.

france 2

Le niveau de natalité des États-Unis a atteint en 2019 son niveau le plus bas depuis 32 ans, ce qui pose un réel problème. En cause, entre autres, un désir affirmé de donner la priorité à la carrière professionnelle. Kelley Dennings a 43 ans, et vit en couple depuis 22 ans. Diplômée, elle a un bon travail dans une ONG et vit dans une maison avec un jardin, à quelques kilomètres de Washington (États-Unis). Tout semblait tracé pour qu'elle fonde une famille parfaitement américaine. Mais le couple a fait un autre choix, parfaitement assumé.

Des projets professionnels prioritaires

"Quand j'ai eu 30 ans, j'ai tout simplement décidé que les enfants, ce n'était pas pour moi. J'étais concentrée sur ma carrière, passionnée par mon métier, je ne voyais pas comment des enfants pouvaient s'insérer là-dedans", explique-t-elle. Voyager, partir à la retraite plus tôt, tout cela est plus facile sans enfants. Un choix comme celui de Kelley et de son compagnon, beaucoup le font aux États-Unis, pays qui affiche un taux de natalité de 1,72 enfant par femme. Or, il faut un taux de 2,10 pour assurer le renouvellement de la population.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le taux de natalité aux États-Unis est au plus bas, et beaucoup d\'Américains avancent le coût d\'un enfant dans le pays pour justifier le phénomène.
Le taux de natalité aux États-Unis est au plus bas, et beaucoup d'Américains avancent le coût d'un enfant dans le pays pour justifier le phénomène. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)