Enfants placés : un sénateur va créer un groupe de travail sur la protection de l’enfance

Xavier Iacovelli a pris cette initiative au lendemain de la diffusion de l'émission "Pièces à conviction" sur France 3. L'élu socialiste des Hauts-de-Seine souhaite associer des sénatrices et des sénateurs "de tous bords politiques".

Un extrait de l\'enquête de \"Pièces à conviction\" sur les enfants placés, diffusée le 16 janvier 2019 sur France 3.
Un extrait de l'enquête de "Pièces à conviction" sur les enfants placés, diffusée le 16 janvier 2019 sur France 3. ("PIECES A CONVICTION" / FRANCE 3)

Quand une émission de télévision fait bouger les choses. Au lendemain de la diffusion sur France 3 d'un numéro de "Pièces à conviction" consacré aux enfants placés, un sénateur socialiste a décidé de créer un groupe de travail pour se pencher sur cette question. "Le grand public a découvert (...) la réalité de ce que vivent les enfants placés et l’absence de réaction de la ministre démontre une fois de plus l’inaction de l’Etat en la matière", écrit Xavier Iacovelli, jeudi 17 janvier, sur Twitter. 

Le sénateur des Hauts-de-Seine explique que "les départements (...) ont de plus en plus de mal à prendre en charge ces enfants, souvent par manque de moyens". Il précise que "ce groupe de travail a pour vocation d'associer des sénatrices et des sénateurs de tous bords politiques". 

Il se fixe l'objectif d'auditionner "les différents acteurs de la protection de l'enfance". Des propositions "concrètes" seront ensuite "formulées pour la protection et l'accompagnement de nos enfants". En France, 341 000 mineurs considérés en danger bénéficient d'une mesure de protection de l'Aide sociale à l'enfance.