Deauville : une rixe entre jeunes déjouée, deux interpellations et des armes blanches saisies

La police avait été prévenue d'une possibilité d'affrontement par des messages sur les réseaux sociaux, rapporte France Bleu Normandie. 

Article rédigé par
avec France Bleu Normandie - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La police a déjoué une rixe entre bandes rivales à Deauville, jeudi 25 février 2021. (CAPTURE D'ÉCRAN GOOGLE MAPS)

Les policiers du commissariat de Deauville (Calvados) ont intercepté des jeunes gens munis d'armes blanches jeudi 25 février à la gare de Deauville, après avoir été informés d'une rixe en préparation, rapporte France Bleu Normandie.

"Les policiers ont été alertés d'une rixe en cours sur le skate park" de Deauville et ont "mis en fuite une vingtaine de jeunes qui prenaient la direction de la plage, se fondant parmi les touristes", indique la police sur son compte Facebook.

Le parquet de Lisieux précise qu'un mineur a porté plainte pour des violences subies au skate park de Deauville jeudi après-midi. Il a reçu trois jours d'interruption totale de travail. Il aurait selon ses dires été blessé par une "arme par destination", indique le parquet. La police dit quant à elle avoir retrouvé un marteau brise-glace sur les lieux présumés de l'agression.

Des messages sur les réseaux sociaux 

La police avait été prévenue d'une possibilité d'affrontement par des messages sur les réseaux sociaux ces derniers jours. Des policiers nationaux et municipaux ont intercepté une quinzaine d'autres jeunes "porteurs de sweat sombres à capuche" à la gare de Deauville-Trouville, à l'arrivée d'un train venant de Paris, en début d'après-midi.

Deux mineurs originaires de Lisieux ont été emmenés au commissariat. Ils avaient sur eux un cutter, un couteau et une matraque téléscopique. Ils ont été conduits au commissariat, mais le parquet de Caen indiquait jeudi soir n'avoir aucune garde à vue de mineur en cours. Sur Twitter, la préfecture du Calvados indique en tout cas que "l'intervention rapide et efficace des policiers" a "permis d'éviter le pire".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.