Cinéma : "Baby boss", une comédie sur la rivalité fraternelle

Les studios Dreamworks s'intéressent à la rivalité fraternelle dans leur nouveau film d'animation, "Baby boss".

Pour Tim, jusque-là fils unique, un petit frère à la maison, c'est un cauchemar. Et oui, ce bébé-là n'est pas comme les autres : il parle, il fait régner sa loi dans la maison. Tim se sent délaissé par ses parents. On n'ira pas jusqu'à dire que ce film est un guide à l'usage des parents, mais il apporte quelques réponses.

Un portrait de famille décalé

Que dire à un enfant qui voit son petit frère ou sa petite sœur comme un intrus ? "Que les parents sont là pour l'aimer, mais que lui au fond il n'est pas obligé d'aimer son petit frère ou sa petite sœur et qu'il apprendra peut-être à l'aimer plus tard", explique Valérie Wajntraub, psychiatre. Les deux petits vont apprendre à s'aimer au cours d'une aventure rocambolesque. Sur un thème peu abordé au cinéma, Baby boss est une comédie sympathique, un portrait de famille décalé, en salles depuis le 23 mars.

Photo d\'illustration avec le nouveau film d\'animation, \"Baby boss\"
Photo d'illustration avec le nouveau film d'animation, "Baby boss" (RADIO FRANCE)