Bébé secoué : il gravit le Mont-Blanc pour son fils handicapé

 Emmanuel Puviland s'est lancé un défi : gravir le Mont-Blanc pour sensibiliser le grand public au syndrome du bébé secoué. Un phénomène encore trop peu connu dont son fils Axel a été victime. 

C'est en février dernier, qu'il s'est mis en tête, de gravir le plus haut sommet d'Europe. Un défi de taille pour cet ingénieur, originaire du Bas-Rhin. Ce père de deux enfants a décidé de rendre hommage, à son fils Axel, 5 ans, lourdement handicapé après avoir été victime du syndrome du bébé secoué à l'âge de 4 mois.

Ce papa veut aussi sensibiliser le public à ce danger. Un mal pas si rare dont sont victimes près de 200 nourrissons chaque année. "C'est un syndrome qui est très peu connu, le but c'est aussi de préserver de futurs bébés qui pourraient subir les mêmes choses", explique Emmanuel Puviland.