APPEL A TEMOIGNAGES. Vous avez donné à votre enfant un prénom généralement associé au sexe opposé ? Vous portez vous-même un tel prénom ? Racontez-nous

La procureure de Lorient a fait appel de deux décisions de justice ayant autorisé des couples à appeler leur fils Ambre et leur fille Liam. A cette occasion, franceinfo souhaite recueillir le témoignage de parents ayant choisi de donner à leurs enfants des prénoms généralement associés au sexe opposé.

Une liste d\'étiquettes de prénoms d\'enfants, à Thionville, le 12 novembre 2018.
Une liste d'étiquettes de prénoms d'enfants, à Thionville, le 12 novembre 2018. (JULIO PELAEZ / MAXPPP)

Claude, Dominique, Camille... Ces prénoms ont depuis longtemps intégré la catégorie des prénoms mixtes, régulièrement entendus et associés aussi bien à une femme qu'à un homme. Mais qu'en est-il des petites filles appelées Stéphane, ou des petits garçons prénommés Zoé ? Qui sont ces Nicole, Anne, Philippe ou Alix qui portent un prénom généralement utilisé pour identifier les personnes du genre opposé ? 

Ecorchés, parfois moqués ou au contraire source de fierté… Comment ces prénoms apparemment à contre-emploi sont-ils vécus par ceux qui les portent ? Les parents qui les choisissent sont-ils confrontés à des difficultés administratives, comme ce fut le cas dernièrement pour une petite fille prénommée Liam ou un petit garçon appelé Ambre ? Quelles sont les motivations à l'origine de ces choix ?

Franceinfo recueille vos témoignages sur le sujet. Racontez-nous l'histoire de votre prénom ou de celui que vous avez choisi de donner à vos enfants, dans la zone "Réagir" ci-dessous ou en écrivant directement à l'adresse mail suivante : celine.delbecque@francetv.fr. N'oubliez pas de laisser vos coordonnées, afin que nous puissions vous recontacter.