Addiction aux écrans : William Lowenstein : "il faut prévenir sur le bon usage des écrans"

Le Dr. William Lowenstein est l'invité du Soir 3. L'occasion de revenir sur les risques des écrans sur notre santé.

Une hyperconnexion peut conduire à une addiction comportementale chez les jeunes... comme chez les moins jeunes aussi. L'OMS est en passe de reconnaître la pratique excessive de jeux vidéo comme une addiction comportementale. Pour le Dr. William Lowenstein, il y a des signes à détecter avant de diagnostiquer des symptômes de dépendance. "Déjà, la première des choses est de voir s'il existe des changements dans le relationnel. Constater un isolement, une perte d'activité sociale, des troubles de sommeil ou l'humeur... sont des premiers signes", affirme ce médecin spécialiste en addictologie.

Dialogue avec les fabricants

En période de vacances, grands comme petits peuvent très bien passer des heures de plus devant leurs écrans. En cause : les jeux vidéos disponibles sur smartphones "L'idée serait de discuter avec les fabricants de ces jeux. De faire des choses censées et prévenir sur le bon usage des écrans", poursuit le médecin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une famille passe du temps devant différents écrans.
Une famille passe du temps devant différents écrans. (MAXPPP)