Cet article date de plus de trois ans.

Vietnam : sept personnes meurent après avoir consommé de la drogue lors d'un festival

Les victimes, âgées de 18 à 30 ans, "ont été testées positives aux stupéfiants", a annoncé le directeur adjoint de la police de Hanoï. Les enquêteurs cherchent à déterminer de quelle substance il s'agit. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'entrée du West Lake Water Park à Hanoï (Vietnam), où sept jeunes sont morts après avoir consommé de la drogue lors d'un festival de musique électronique, le 16 septembre 2018.  (NHAC NGUYEN / AFP)

Sept jeunes Vietnamiens sont morts, et cinq autres sont dans le coma après avoir consommé de la drogue lors d'un festival de musique électronique à Hanoï (Vietnam), ont annoncé les autorités, lundi 17 septembre.  

Les victimes, toutes âgées de 18 à 30 ans, "ont été testées positives aux stupéfiants", a déclaré à la presse le directeur adjoint de la police de Hanoï, Nguyen Van Vien. "Les enquêteurs tentent de déterminer quelle substance elles ont consommée", a-t-il ajouté. "Nous cherchons aussi à savoir si elles avaient bu de l'alcool et qui a apporté les stupéfiants à ce rassemblement", a-t-il précisé. 

Ces jeunes Vietnamiens participaient dimanche soir à un festival de musique intitulé "Voyage sur la Lune". L'événement rassemblait plusieurs centaines de personnes dans un quartier de la capitale fréquenté par les jeunes et les expatriés. Si l'enquête confirme le lien entre ces décès et l'usage de drogue, il s'agirait de l'affaire de ce type la plus meurtrière jamais survenue au Vietnam. 

"Il y avait tellement d'ambulances dehors"

Le drame a choqué les habitants de la capitale conservatrice de ce pays communiste. Les festivals électro ont été interdits dans la ville jusqu'à la fin de l'enquête.

Une femme ayant participé au festival raconte avoir vu plusieurs personnes s'effondrer dans la foule, et quatre personnes emportées sur des civières. "J'ai pensé que peut-être ils étaient simplement épuisés, mais quand j'ai vu d'autres personnes (évacuées), j'ai été choquée", a-t-elle confié à l'AFP. "Il y avait tellement d'ambulances dehors", a-t-elle relaté. 

Une autre participante dit avoir vu autour d'elle nombre de personnes l'air hébété durant une bonne partie de la nuit. "Ils ne dansaient pas beaucoup, ils se balançaient juste un peu et ils n'aimaient pas quand les lumières les atteignaient directement", a-t-elle expliqué à l'AFP. Selon elle, la sécurité à l'entrée était plutôt laxiste.

L'héroïne particulièrement consommée au Vietnam

L'usage de drogues de synthèse va croissant au Vietnam, mais reste clandestin et limité à une petite frange de jeunes. Quelque 220 000 consommateurs de stupéfiants sont répertoriés dans le pays, d'après les statistiques officielles. L'héroïne est la drogue la plus consommée mais l'usage des drogues de synthèse, comme l'ecstasy ou la méthamphétamine, a progressé de 7% entre 2001 et 2016.

Ces drogues sont produites dans le triangle d'or, une région à cheval entre le Laos, la Thaïlande et la Birmanie.

Les lois vietnamiennes anti-drogues sont parmi les plus sévères au monde. La possession ou le trafic de 600 grammes d'héroïne ou de plus de 2,5 kilos de méthamphétamine y est passible de la peine de mort.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Drogue-Addictions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.