Tabac : pourquoi la consommation chute

La consommation du tabac est en baisse et ce phénomène ne s’explique pas seulement par l’augmentation du prix des paquets.

Voir la vidéo
France 2

Elle s’y arrêtait régulièrement. Aujourd’hui, Catherine Adler Tal passa sans un regard devant le tabac de son quartier. Pendant 30 ans elle a fumé un ou deux paquets par jour. Elle a entrepris des tentatives nombreuses et infructueuses pour arrêter jusqu’à un anniversaire symbolique : les 50 ans. Plus une seule cigarette depuis. Elle est fière de cette victoire qui lui a changé la vie.

Une baisse significative

Comme Catherine Adler Tal, de plus en plus de Français arrêtent la cigarette. Le nombre de fumeurs quotidiens, entre 18 et 75 ans, est ainsi passé de 13,2 millions en 2016 à 12,2 millions en 2017. Plusieurs mesures pourraient expliquer cette baisse intervenue avant les dernières fortes hausses de prix : les paquets neutres, les opérations de prévention comme le "mois sans tabac" ou encore un meilleur remboursement aux substituts à la nicotine. Les tabacologues prescrivent régulièrement des gommes ou des patchs à leurs patients. Certains de ces substituts sont désormais remboursés comme les autres médicaments par la sécurité sociale.

Le JT
Les autres sujets du JT
La France compte aujourd\'hui un buraliste pour 2600 habitants
La France compte aujourd'hui un buraliste pour 2600 habitants (EDOUARD RICHARD / HANS LUCAS)