Tabac : hausse des prix, baisse des ventes

Le gouvernement a-t-il gagné une bataille contre le tabac ? Le mois dernier, les livraisons auprès des débitants ont chuté de 19%. Une baisse exceptionnelle, sans doute liée à l'augmentation du prix de cigarettes d'un euro. Les ventes de médicaments pour aider les fumeurs à s'arrêter, elles, ont bondi.

Voir la vidéo
France 2

Les cigarettiers sont les premiers à avoir anticipé la baisse du nombre de fumeurs en France. En mars, ils ont livré chez les débitants 19% de tabac en moins que l'an dernier à la même époque. Ils le savent : la forte hausse du prix du tabac pousse les fumeurs à modifier leurs habitudes. Dans le même temps, la vente des traitements substitutifs à la nicotine augmente. Une hausse constatée depuis 2017, depuis que la Sécurité sociale les rembourse à hauteur de 150 euros par an.

Les dépenses de la Sécurité sociale à la hausse

Coût de ces traitements pour la Sécurité sociale : plus de 20 millions d'euros l'an dernier, contre 11 millions en 2016 et 8 millions en 2015. Pour l'association Alliance contre le tabac, la dissuasion et l'accompagnement sont les clés de la réussite. Il est encore trop tôt pour savoir si cette baisse touche aussi les jeunes fumeurs. De nouveaux chiffres les concernant sont attendus au mois de mai prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bureau de tabac à Menton (Alpes-Maritimes), le 13 novembre 2017.
Un bureau de tabac à Menton (Alpes-Maritimes), le 13 novembre 2017. (MAXPPP)