19.000 femmes et 59.000 hommes meurent chaque année du tabac en France

Le tabac aurait provoqué la mort de 78.000 personnes en 2010 en France, selon l'évaluation de deux chercheurs de l'Institut Gustave Roussy et de l'Inserm. Jusqu’à présent, l’estimation du nombre de morts annuel lié au tabagisme était de 73.000. Ces travaux, récemment publiés dans la revue European Journal of Public Health, montre que la proportion de femmes victimes du tabac ne cesse de croître.

Les hommes français meurent moins de la cigarette qu’il y a 25 ans. Alors que 66.000 décès liés au tabac étaient recensés en 1985, ce chiffre est passé à 59.000 en 2010, selon les travaux de Catherine Hill et Laureen Ribassin-Majed. Mais le nombre de femmes parmi les victimes est en très forte augmentation. Alors que le tabac ne faisait que 2.700 morts parmi les Françaises en 1980, elles ont été 19.000 à mourir du tabac en 2010.

Au final, la cigarette continue de tuer de plus en plus de nos concitoyens.

Hommes et femmes confondus, le tabac s'affiche aujourd'hui comme une cause majeure de décès chez les 35-69 ans, provoquant la mort d'un homme sur trois et d'une femme sur sept dans cette tranche d'âge. Le cancer est le principal type de maladie induit par le tabac : il a provoqué 47.000 des 78.000 décès en 2010 (cancer du poumon pour 28.000 cas). Selon l'étude, 58% des décès par cancer chez les hommes de 35 à 69 ans sont provoqués par le tabac.

Les maladies cardiovasculaires et maladies respiratoires sont les deux autres grandes causes de décès anticipés imputables au tabac, faisant respectivement 20.000 et 11.000 morts, selon les calculs des deux épidémiologistes.

Un plan anti-tabac a été adopté en avril par les députés en première lecture, dans le cadre de la loi santé. Il prévoit, en particulier, d'instaurer en mai 2016 des paquets de cigarettes neutres, sans couleur ni logo des fabricants. Par ces mesures, le gouvernement veut s'attaquer à la tabagie chez les jeunes, élevée en France, et espère réduire d'environ 10% en 5 ans le nombre des fumeurs actuellement estimés à 13 millions.

Source : Trends in tobacco-attributable mortality in France. Laureen Ribassin-Majed et Catherine Hill, The European Journal of Public Health, 9 mai 2015. doi:10.1093/eurpub/ckv078