La consommation d'alcool tue plus que le sida, la tuberculose et la violence réunis, selon l'OMS

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'alcool tue trois millions de personnes chaque année, soit un décès sur 20 dans le monde.

Une dégustation et vente de vin rouge en Gironde. (image d\'illustration)
Une dégustation et vente de vin rouge en Gironde. (image d'illustration) (PHILIPPE ROY / PHILIPPE ROY)

Maladies infectieuses et cardio-vasculaires, accidents de la circulation, blessures, homicides, diabètes... Dans le monde, 5,3% des décès sont liés à l'alcool chaque année, avertit l'OMS dans un rapport sur la consommation d'alcool dans le monde et ses conséquences néfastes sur la santé. Chez les plus jeunes (20-29 ans), ce taux atteint 13,5%. Enfin, les trois quarts de ces décès concernent les hommes.

La consommation d'alcool tue ainsi "davantage que le sida, la tuberculose et la violence réunis", souligne l'AFP. "Beaucoup trop de personnes – leurs familles et leurs communautés – souffrent des conséquences de l'usage nocif de l'alcool, que ce soit par la violence, les problèmes de santé mentale et les maladies comme le cancer et les accidents vasculaires cérébraux", a révélé le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, cité dans un communiqué. 

La consommation moyenne journalière des personnes buvant de l'alcool correspond à 33 grammes d'alcool pur, soit l'équivalent de deux verres de vin (de 150 ml chacun) ou d'une bouteille de bière (750 ml). L'Europe est le continent où la consommation par habitant est la plus élevée du monde, bien que cette consommation ait diminué de plus de 10% depuis 2010.