Cet article date de plus de cinq ans.

Étude sur l'alcool : "La prévention n'est pas bonne" en France

Le professeur de psychiatrie et d'addictologie Michel Lejoyeux a réagi vendredi sur franceinfo à la publication dans la revue "The Lancet" d'une étude sur l'alcool.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La France recommande de ne pas dépasser les dix verres d'alcool par semaine (illustration). (MAXPPP)

Des scientifiques publient, vendredi 13 avril dans la revue scientifique britannique The Lancet, une étude sur l'alcool et dénoncent le laxisme de nombreux pays, à commencer par l'Italie, le Portugal et l'Espagne. Mais si la France figure parmi les bons élèves, le professeur de psychiatrie et d'addictologie Michel Lejoyeux estime toutefois, vendredi sur franceinfo, que "la prévention n'est pas bonne" en France.

"Jamais totalement tranquille vis-à-vis de l'alcool"

L'État recommande de ne pas dépasser les dix verres d'alcool par semaine. Mais "il y a un vrai danger dans ces scores", selon le spécialiste. "Tous ces chiffres rassurants vous feraient croire qu'au fond la possibilité d'emprise d'existe pas", ajoute Michel Lejoyeux. Pour l'addictologue, "la prévention n'est pas bonne parce que nous avons du mal [à accepter] que ce produit qu'on aime tous bien, qu'on consomme, peut aussi donner en France la principale des toxicomanies. Il y a ce 'en même temps' d'un produit hédonique, agréable, bon, et du risque de perte de contrôle."

Michel Lejoyeux insiste : "On fait comme si on était face à des seuils de pollution, mais ça n'a rien à voir. On n'est jamais totalement tranquille vis-à-vis de l'alcool. L'addiction, c'est un peu comme l'amour, c'est un peu comme la passion. C'est un peu comme si vous disiez qu'on est amoureux au-delà d'un certain nombre de rendez-vous. Ce n'est pas comme ça que ça se passe."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Drogue-Addictions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.