Drogue : les dangers du protoxyde d’azote

Le protoxyde d’azote fait des ravages chez les plus jeunes. Ce gaz plutôt accessible est connu pour ses vertus hilarantes.

Ce gaz hilarant fait fureur chez les jeunes. Le protoxyde d’azote, connu pour provoquer des fous rires, est la "nouvelle drogue tendance" du moment. Une capsule inhalée, et c’est le fou rire assuré. Accessible en capsule, il est vendu un euro dans les épiceries. Et si les rayons sont en rupture, tout le monde peut se faire livrer facilement. "On appelle par téléphone ou Snapchat, le mec vous l’amène partout à Montpellier (Hérault). Avec un siphon prêt à l’emploi. Un business lucratif. Ils vendent 50 euros les 50 cartouches avec des jeux à gratter, c’est devenu une entreprise", témoigne un ancien utilisateur.

Conséquences sur la santé

Pour un moniteur d'auto-école, le choc fut réel quand il a découvert des centaines de capsules près de ses voitures. Il demande l’interdiction de la vente de gaz aux moins de 18 ans. "J’étais tout tendu, mon corps s’est crispé, ça fait des sensations bizarres. Et les gens prennent le volant, mais c’est dangereux", concède un jeune homme qui avoue avoir essayé une fois.
Depuis, les témoignages de gens inconscients se multiplient. Avec des conséquences qui peuvent être lourdes : malaises, crises de panique, et problèmes cardiaques.
Le protoxyde d’azote est devenu la troisième drogue la plus utilisée chez les jeunes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Du matériel pour consommer de la drogue retrouvé par la police, le 19 avril 2017 à Huntington, en Virginie occidentale (Etats-Unis). 
Du matériel pour consommer de la drogue retrouvé par la police, le 19 avril 2017 à Huntington, en Virginie occidentale (Etats-Unis).  (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)