VIDEO. Contamination, déforestation, pollution… Les impacts écologiques de la cocaïne

La cocaïne est majoritairement exportée aux États-Unis et en Europe. Son impact environnemental, notamment sur les pays producteurs, est préoccupant.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Le trafic de drogue engendre de la déforestation, du changement climatique, du désordre économique, de la mort et de la pauvreté", s'est alarmé Álvaro Uribe Vélez, ancien président colombien. Avec 171 000 hectares de cultures illicites de coca, la Colombie est le premier producteur mondial de cocaïne et les surfaces exploitées pour ce stupéfiant ne font que s'étendre.

Déforestation

Un des principaux impacts est la déforestation puisque chaque gramme de cocaïne consommé causerait le déboisement de 4 mètres carrés de forêt. Selon l'agence anti-drogue des États-Unis (DEA), les cultures de coca seraient à l'origine d'un quart de la déforestation des Andes sud-américaines.

Contamination

Aussi, l'utilisation des pesticides sur les surfaces cultivées a un effet catastrophique sur la faune. Selon l'étude de la police anti-drogue colombienne, 6000 espèces animales seraient menacées. L'entomologiste Miguel Limachi explique que ces pesticides sont "dérivés de l'acide phosphorique, qui est très toxique. Ils s'accumulent dans le corps et affectent le système nerveux central."

Pollution

Au-delà des effets délétères liés à la culture de cocaïne, la fabrication de ce stupéfiant est aussi préjudiciable. Acétone, acide sulfurique, essence et kérosène sont autant de substances toxiques largement utilisées pour concevoir cette drogue. Chaque année, ce sont 15 millions de litres de produits chimiques qui seraient déversés dans l'Amazone.

"Chaque fois qu'un citoyen d'un pays industrialisé consomme des stupéfiants, il trace un sillage de sang dans un pays comme la Colombie", a déclaré Álvaro Uribe Vélez.

La cocaïne est la deuxième drogue illégale la plus consommée dans le monde après le cannabis. 90 % des billets de banque américains contiendraient des traces de cocaïne.

La cocaïne est majoritairement exportée aux États-Unis et en Europe. Son impact environnemental, notamment sur les pays producteurs, est préoccupant.
La cocaïne est majoritairement exportée aux États-Unis et en Europe. Son impact environnemental, notamment sur les pays producteurs, est préoccupant. (BRUT)