Cet article date de plus d'un an.

Plus d'une tonne de cocaïne saisie dans le démantèlement d'un vaste réseau qui opérait par avion

L'opération a permis l'arrestation de seize personnes. Deux millions d'euros en coupures et plus d'un million en produits de luxe ont également été saisis.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'avion utilisé par les trafiquants pour transporter la cocaïne depuis l'Amérique du Sud vers les pays européens, le 16 mai 2019 (GENDARMERIE NATIONALE)

Un avion et des valises remplis de drogue. Un vaste réseau de trafic de cocaïne, spécialisé dans le transport et la distribution à grande échelle entre l'Amérique du Sud, l'Europe et l'Asie, a été démantelé, a annoncé la gendarmerie nationale jeudi 25 juillet.

Les enquêtes, menées en collaboration avec d'autres pays européens et coordonnées par Europol et la DEA (la brigade anti-drogue américaine), ont révélé qu'une importante livraison par avion privé devait arriver d'Uruguay à Nice, le 16 mai dernier. L'avion devait ensuite se diriger vers l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Pour l'occasion, les trafiquants ont même fait embarquer de faux passagers aux bagages chargés de drogue.

De la cocaïne pure à 90%

Grâce aux renseignements obtenus et au dispositif de surveillance mis en place sur les deux aéroports, les gendarmes français ont pu prévenir leurs partenaires européens. Dans la soirée du 16 mai, la police suisse, "en étroite collaboration avec la section de recherches de Strasbourg", selon le communiqué de la gendarmerie nationale, est parvenue à interpeller trois suspects à Bâle, dont l'une des têtes présumées de l'organisation. Ont également été saisis 603 kg de cocaïne pure à 90%.

Cette opération, baptisée "Familia", a permis, au total, l’arrestation de seize personnes, onze en Europe et cinq en Asie, et la saisie de plus d’une tonne de cocaïne (les 603 kg saisis en Suisse et 421 kg à Hong Kong). Deux millions d’euros en coupures et plus d'un million d'euros de produits de luxe (notamment des montres et des véhicules) ont également été saisis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.