Cocaïne sur les plages de la côte atlantique : "On ne veut surtout pas que les habitants y touchent"

En Gironde, le maire de Lacanau a décidé de fermer l'accès aux plages de sa commune, lundi, où des ballots de drogue ont été découverts.

Le maire de Lacanau (Gironde) a décidé d\'interdire l\'accès aux plages où des ballots de cocaïne ont été découverts.
Le maire de Lacanau (Gironde) a décidé d'interdire l'accès aux plages où des ballots de cocaïne ont été découverts. (STEPHANE HISCOCK / RADIO FRANCE)

"On ne veut surtout pas que les habitants y touchent", martèle sur franceinfo lundi 11 novembre, Laurent Peyrondet, le maire de Lacanau (Gironde) qui a décidé de fermer l’accès aux plages par mesure de sécurité après la découverte de ballots de cocaïne.

Depuis la mi-octobre, 763 kilos de cocaïne ont été découverts sur le littoral atlantique. "Sur le littoral girondin, les gendarmes ont trouvé plus de 80 kilos sur les dernières 24h. Cela fait des quantités importantes", poursuit le maire. Il y a "des risques au niveau pénal" et des "risques sanitaires" importants avec cette cocaïne pure à 83%.

Ne pas toucher et appeler la gendarmerie

Laurent Peyrondet souhaite par cet arrêté d'interdiction, "interpeller" les habitants et "les renseigner sur les risques qu’ils encourent". Des barrières ont été installées et une communication a été lancée sur les réseaux sociaux. "Même pour ceux qui sont bien intentionnés, il ne faut surtout pas y toucher et appeler le 17. C’est 10 ans de prison si vous ramenez un ballot chez vous et même si vous le ramenez à la gendarmerie, vous pouvez vous retrouver en garde à vue. Il faut donc laisser les paquets sur la plage et prévenir de suite les gendarmes", poursuit-il.

On a bien du mal à s’organiser pour pouvoir contrôler la façadeLaurent Peyrondetà franceinfo

Reste que surveiller le littoral "tellement grand et large" est compliqué. "On ne peut pas empêcher les gens de passer par les dunes, c’est compliqué de boucler tout le secteur", reconnaît Laurent Peyrondet.