Cocaïne sur la côte atlantique : à Lacanau, les promeneurs partagés sur l'intérêt d'interdire l'accès aux plages

La chasse aux ballots de cocaïne qui arrivent "au gré des marées" sur le littoral atlantique continue. En Gironde, cinq communes ont décidé d'interdire l'accès à leurs plages. C'est le cas de Lacanau où les promeneurs sont partagés sur l'intérêt d'un tel arrêté.

Un promeneur contemple l\'océan Atlantique sur la plage de Lacanau (Gironde), en octobre 2017. Photo d\'illustration. 
Un promeneur contemple l'océan Atlantique sur la plage de Lacanau (Gironde), en octobre 2017. Photo d'illustration.  (MELVIN TURPIN / FRANCE-BLEU SUD LORRAINE)

Des barrières empêchent l'accès à la plage centrale de Lacanau. Un arrêté municipal interdit l'accès au rivage. Il s'agit d'une mesure de précaution après la découverte de plusieurs paquets de drogue sur le littoral atlantique, depuis la mi-octobre. En Gironde, quatre autres communes ont décidé d'interdire provisoirement l'accès à leurs plages : Hourtin, Lège-Cap-Ferret, Naujac et Le Porge.

"C'est pour ça qu'on est là. Il en reste ? On est un peu embêté, on ne sait pas à qui en revendre", lance une promeneuse qui préfère en rire. Ramasser un paquet de cocaïne "c’est 10 ans de prison (...) même si vous le ramenez à la gendarmerie, vous pouvez vous retrouver en garde à vue", prévient le maire de Lacanau Laurent Peyrondet, sur franceinfo.

"Ils viennent voir s'il y en a de partout ou pas"

Malgré l'interdiction, certains promeneurs se baladent quand même, notamment vers les dunes. "Ça les attire. Ils viennent voir s'il y en a de partout ou pas", raconte le maire. De la cocaïne, "il n'y en a pas à Lacanau", ajoute-t-il. En revanche, "depuis la Pointe de Grave c'est 80 kilos et quelques qui ont été retrouvés jusqu'au Cap Ferret".

En attendant, gendarmes et policiers continuent de faire la chasse aux ballots sur les plages du littoral atlantique. Le parquet de Rennes a ouvert une enquête. Jusqu'ici 763 kilos de cocaïne ont été découverts.