La répression des fraudes alerte sur le possible danger des cigarettes électroniques

Elle a détecté de nombreuses anomalies lors de contrôles. En ligne de mire la sécurité des batteries, mais aussi les liquides.

FRANCE 2

Des cigarettes électroniques potentiellement dangereuses, c'est l'avis de la répression des fraudes. Elle vérifie uniquement la conformité technique du produit : son emballage, son chargeur et son liquide.
Sur 110 analyses chimiques, 99 sont non conformes, principalement à cause d'un mauvais étiquetage. "Dès lors qu'il y a de la nicotine, on doit trouver la tête de mort. Et nous, on s'est aperçu dans la majorité des cas qu'il y avait une non conformité parce qu'elle n'était pas présente", explique Marie Taillard, de la répression des fraudes (DGCCRF).

Défauts sur les chargeurs

Autre anomalie souvent répertoriée : l'absence de bouchon de sécurité sur les liquides. Enfin sur les 14 modèles de chargeur testés, 13 sont non conformes et neuf carrément dangereux en raison d'un risque de choc électrique dû à un défaut d'isolation. Selon le syndicat des fabricants, ces anomalies sont marginales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les vapeurs émanant des e-cigarettes contiennent notamment du formaldéhyde, un composé organique qui favorise les cancers, dans des taux très différents d\'une marque à l\'autre, selon une étude japonaise publiée jeudi 27 novembre 2014.
Les vapeurs émanant des e-cigarettes contiennent notamment du formaldéhyde, un composé organique qui favorise les cancers, dans des taux très différents d'une marque à l'autre, selon une étude japonaise publiée jeudi 27 novembre 2014. (BSIP / AFP)