La cigarette électronique désormais encadrée par des normes

L'AFNOR a présenté une série de normes pour garantir la qualité et la sécurité de cet objet qui séduit de plus en plus de Français.

France 3

La cigarette électronique a séduit des dizaines de milliers de consommateurs ces derniers mois. L'AFNOR a présenté des normes pour garantir la sécurité et la qualité de ce produit. La France est le premier pays européen à initier une démarche d'autorégulation. Plusieurs dangers concernent la cigarette électronique : la surchauffe de la batterie, la surchauffe de la chambre de vaporisation, l'explosion et des composants allergisants. Le liquide devra être de qualité pharmaceutique ou alimentaire, sans substance toxique ni cancérogène.

Moins de maladies graves à cause de la cigarette électronique

Joaquim Lousquy, gérant de l'atelier Smoke qui vend des cigarettes électroniques, se dit très vigilant quant à la provenance de sa marchandise. "J'ai une marque contrôlée par des cuisiniers, il y a des liquides qui sont vieillis en fût de chêne pendant plusieurs mois", explique-t-il, sûr de la qualité de ses produits. "C'est moins dangereux de fumer à la cigarette électronique qu'au véritable tabac. Les risques sont diminués", affirme un professeur au micro de France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les vapeurs émanant des e-cigarettes contiennent notamment du formaldéhyde, un composé organique qui favorise les cancers, dans des taux très différents d\'une marque à l\'autre, selon une étude japonaise publiée jeudi 27 novembre 2014.
Les vapeurs émanant des e-cigarettes contiennent notamment du formaldéhyde, un composé organique qui favorise les cancers, dans des taux très différents d'une marque à l'autre, selon une étude japonaise publiée jeudi 27 novembre 2014. (BSIP / AFP)