Décès liés au vapotage : une molécule chauffée et combinée au THC serait responsable

Aux États-Unis, 39 personnes avaient perdu la vie, touchées par une mystérieuse maladie pulmonaire après avoir fumé une cigarette électronique. Les chercheurs pensent avoir trouvé la cause de ces décès.

FRANCE 2

Le dossier inquiète certains consommateurs en France. Aux États-Unis, 39 personnes fumeuses de cigarette électronique avaient contracté une mystérieuse maladie pulmonaire et perdu la vie. Pour les autorités, le principal coupable s'appelle l'acétate de vitamine E. "La vitamine E en soi n'est pas dangereuse, c'est une molécule très utilisée dans l'industrie des cosmétiques, (...) mais si elle est inhalée et surtout si elle est chauffée, comme dans le cas d'une cigarette électronique, là, elle devient extrêmement dangereuse", rapporte le journaliste Loïc de La Mornais depuis Washington (États-Unis).

Une colle dans les poumons

Cette molécule, qui se transforme en colle dans les poumons, devient doublement dangereuse lorsqu'elle est combinée à de l'huile de cannabis. "C'est ce qui aurait provoqué la mort de ces 39 Américains et des milliers de malades", poursuit le journaliste. Donald Trump souhaite désormais mieux encadrer l'industrie, sans pour autant la tuer. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme fume une cigarette électronique, à Miami, en Floride (Etats-Unis), le 20 février 2014. 
Une femme fume une cigarette électronique, à Miami, en Floride (Etats-Unis), le 20 février 2014.  (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)