Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Cannabis thérapeutique : un médecin addictologue déplore "l’hermétisme" des autorités françaises

Il a changé la vie de nombreux patients, comme la petite Kaylah, atteinte d'une forme sévère d'épilepsie. Pour comprendre les vertus du cannabis thérapeutique, "Envoyé spécial" s'est adressé au professeur Benyamina, médecin addictologue à l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif.

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Le cannabis thérapeutique a changé sa vie, et aussi celle de sa famille. C'est l'histoire de Kaylah, que raconte le magazine "Envoyé spécial". Quelques gouttes quotidiennes de cannabidiol (ou CBD) ont réussi à stopper les crises diurnes de cette petite fille atteinte d'une forme sévère d'épilepsie, et à atténuer les lourds effets secondaires de ses traitements.

Pourtant, cette molécule non psychotrope n’est pas (encore) mise à disposition en France. Il faut donc s'en procurer ailleurs en Europe, où la plupart de nos voisins l'ont légalisé : c’est le cas des Pays-Bas, de l'Allemagne, de l'Italie, du Portugal, du Luxembourg, de l'Autriche, de la Slovénie, de la Suisse…

De nombreuses vertus thérapeutiques

Pour le professeur Amine Benyamina, médecin au service d'addictologie de l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif, près de Paris, un tel retard est incompréhensible : "On a le sentiment qu'en France, il y a une totale impossibilité, un hermétisme complet, une insensibilité de la part des autorités à cette question."

Le médecin rappelle dans cet extrait les nombreuses possibilités qu'offre le cannabis, ou plutôt les cannabinoïdes (les molécules actives du cannabis) thérapeutiques. Certains de ses effets bénéfiques sont variables suivant les patients, précise-t-il, par exemple contre les vomissements provoqués par les cures de chimiothérapie pour traiter les cancers.

On sait néanmoins qu'il améliore "l'appétit chez les personnes qui ont des maladies graves avec un état cachectique, qui n'arrivent plus à manger. On lui a aussi trouvé des vertus dans des glaucomes, dans des maladies métaboliques..." D'autres indications, elles, ne sont pas discutées : l'action bénéfique du cannabis est universellement reconnue sur la spasticité musculaire (les contractures) dans la sclérose en plaques. 

Extrait de "L'autre visage du cannabis", un reportage à voir dans  "Envoyé spécial" le 28 février 2019.

Cannabis thérapeutique : \"En France, on a l\'impression d\'un hermétisme complet de la part des autorités\", déplore un médecin addictologue
Cannabis thérapeutique : "En France, on a l'impression d'un hermétisme complet de la part des autorités", déplore un médecin addictologue (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)