Pays-Bas : la mairie d'Amsterdam veut restreindre l'accès des coffee shops aux touristes

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Pays-Bas : la mairie d'Amsterdam veut restreindre l'accès des coffee shops aux touristes
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Gasparutto, F. Furnémont, M. Wegnez - France 2
France Télévisions

À Amsterdam, les coffee shops, où certaines drogues sont en vente libre, attirent de très nombreux touristes étrangers. La mairie a donc décidé de réguler l'afflux touristique dans le centre historique. 

La mairie d'Amsterdam (Pays-Bas) ne veut plus voir des hordes de touristes dans le quartier rouge et des groupes de jeunes venus de toute l'Europe pour faire la fête et aller dans les coffee shops, où sont accessibles, en vente libre, certaines drogues. Si la ville a retrouvé un certain calme avec la crise sanitaire, des habitants ne veulent plus retourner dans le monde d'avant. "Nous sommes les résidents, c'est à nous de créer l'atmosphère de nos quartiers, pas aux touristes", déclare une habitante. 

La mairie envisage de déménager le quartier rouge

Les collectifs d'habitants sont désormais soutenus par la mairie de la capitale néerlandaise. Celle-ci envisage des mesures radicales, comme l'interdiction des coffee shops aux touristes étrangers. "Ça n'aurait plus rien à voir avec Amsterdam sans ça, je crois que beaucoup de gens arrêteraient de venir", estime un client d'un coffee shop. Le propriétaire du magasin, lui, redoute l'explosion du marché noir. La mairie souhaite aussi déménager le quartier rouge et l'industrie du sexe à l'extérieur de la ville. "Nous voulons dissuader ceux qui viennent exclusivement pour l'industrie du sexe et de la drogue", explique Dehlia Timman, maire du quartier Amsterdam-Centre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cannabis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.