Cannabis : la dépénalisation en marche

Coup d'envoi de la dépénalisation de la consommation de cannabis. C'était l'une des promesses de campagne du candidat Macron. Le ministre de l'Intérieur vient de le confirmer, la réforme aura bien lieu.

FRANCE 2

Consommer du cannabis, un geste qui ne conduira plus systématiquement au tribunal. Le gouvernement envisage une simple contravention. Une idée avancée par le candidat Emmanuel Macron. Aujourd'hui la loi prévoit 3 750 euros d'amende et jusqu'à un an de prison. Mais dans la pratique ces peines sont rarement appliquées. "On va utiliser le PV électronique, ça va être instantané ce qui va libérer des millions d'heures pour nos collègues qui pourront s'occuper de tâches beaucoup plus importantes", explique Stéphane Battaglia, syndicat de police UNSA.

Une contravention pouvant aller jusqu'à 90 euros

La contravention pourrait être de niveau quatre, à 90 euros. Mais pour le député Georges Fenech, il ne faut pas supprimer la peur de la sanction pénale pour les jeunes. "La meilleure solution encore une fois, c'est la psychothérapie, c'est les soins, c'est l'injonction thérapeutique", indique-t-il. Les trafiquants, eux, encourront toujours de la prison. La nouvelle mesure pourrait prendre effet dans trois à quatre mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme fume un joint de cannabis, le 12 avril 2016 à Charleville-Mézières (Ardennes).
Un homme fume un joint de cannabis, le 12 avril 2016 à Charleville-Mézières (Ardennes). (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)