Directives anticipées, mode d'emploi

L'affaire Vincent Lambert a déchiré sa famille. Face aux prises de décision difficiles lors des situations de fin de vie, il est important de rédiger vos directives anticipées. Depuis 2005, cette démarche est rendue possible mais très peu de Français font valoir ce droit. La rédaction de ce document est pourtant d'une grande simplicité.

Directives anticipées, mode d\'emploi
Directives anticipées, mode d'emploi

Les directives anticipées : pour quoi faire ?

Que vous soyez en bonne santé, atteint d’une maladie grave ou non, ce dispositif de la loi Leonetti de 2005 a été créé pour faire connaître aux médecins vos souhaits concernant votre fin de vie. Il s’agit d’exprimer par écrit vos volontés concernant les décisions médicales à prendre si vous n’êtes plus, à ce moment-là, en état de vous exprimer. Pour la rédaction de ce document, vous pouvez utiliser le modèle de formulaire mis à disposition par le Ministère de la Santé

De quoi s'agit-il ?

Il s’agit simplement d’un document écrit précisant jusqu’à quel point et par quels traitements vous souhaitez être maintenu(e) en vie. L'idée est d'exprimer noir sur blanc qu'elles sont vos craintes (douleurs physiques, angoisses...), de dire si vous souhaitez être maintenu artificiellement en vie et à quelles conditions, quels traitements médicaux vous souhaitez éviter ou au contraire mettre en place. Par exemple, souhaitez-vous une réanimation cardiaque, une aide respiratoire, une sonde d’alimentation.... ? Vous pouvez également préciser quel type d'accompagnement vous espérez pour votre fin de vie. 

N'hésitez pas à vous faire aider par votre médecin qui vous expliquera les spécificités de chaque traitement et les différentes options.

Comment les rédiger ?

Une lettre manuscrite suffit. Elle doit être rédigée sur papier libre, datée et signée. N’oubliez pas d’indiquer vos nom et prénom, votre lieu et date de naissance.

Combien de temps sont-elles valables ?

Les directives anticipées peuvent être rédigées à n'importe quel moment de votre vie. Elles n’ont pas besoin d’être réactualisées. Leur durée est illimitée. Toutefois, elles peuvent être à tout moment modifiées ou annulées. Pour éviter toute méprise, en cas de modification, le plus simple reste de détruire les précédentes directives et d’en rédiger de nouvelles.


A qui les confier ?

Si vous n'êtes plus en état de vous exprimer, les médecins chercheront à savoir si vous avez rédigé des directives anticipées. Il est donc important qu'elles soient facilement accessibles. Vous pouvez les transmettre à votre médecin ou n’importe quel autre soignant pour qu’il les conserve dans votre dossier médical.

Il est également possible de les confier à l’un de vos proches. Idéalement à celui ou celle que vous aurez désigné comme personne de confiance. Autrement dit, comme porte-parole ou interlocuteur privilégié concernant les questions liées à votre santé. Si un dossier médical partagé a été créé à votre nom, il est vivement recommandé d'y faire enregistrer vos directives anticipées. Elles seront ainsi facilement consultables en cas de besoin.