DIRECT. Suivez la grève dans les hôpitaux parisiens

Dans la ligne de mire des grévistes, la réforme de l'organisation du temps de travail lancée par Martin Hirsch, qui pourrait toucher dès 2016 quelque 75 000 personnels.

Les urgences de l\'hôtel Dieu, à Paris,le 22 avril 2015.
Les urgences de l'hôtel Dieu, à Paris,le 22 avril 2015. ( CHARLES PLATIAU / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

"Repos préservé, qualité des soins assurée". Les syndicats de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris appellent à l'unisson à la grève, jeudi 21 mai, contre le projet de réorganisation des 35 heures.

Les agents grévistes se rassemblent à 11 heures devant le siège de l'AP-HP, dans le 4e arrondissement de Paris. "Il va y avoir du monde", promet Jean-Marc Devauchelle, secrétaire général de SUD Santé.

L'offre de soins ne devrait pas être trop perturbée. Les personnels essentiels à la prise en charge des patients ont été "assignés a minima", tandis que des opérations non urgentes programmées ont été annulées, selon l'AP-HP.

Dans la ligne de mire des grévistes, la réforme de l'organisation du temps de travail lancée par Martin Hirsch, qui pourrait toucher dès 2016 quelque 75 000 personnels (hors médecins) dans les 38 établissements de l'AP-HP.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #APHP

23h29 : Les 35 heures à l'hôpital sont "une bombe à retardement". Le journaliste économique de France 2 Jean-Paul Chapel l'explique.

23h01 : Le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris prend acte de cette grève suivie aujourd'hui par 34% de ses agents. Martin Hirsch propose aux syndicats de mettre "l'amélioration des conditions de travail" au centre de la négociation sur les 35 heures.

22h57 : "Les RTT, c'est pour souffler !" Des milliers de grévistes de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris ont battu le pavé contre le projet de réorganisation des 35 heures à l'hôpital. France 2 y était.

16h57 : Le projet de réorganisation des 35 heures dans les hôpitaux parisiens a poussé des personnels à manifester aujourd'hui à Paris. Mais dans certains établissements, comme à l'hôpital de jour Ambroise-Paré de Boulogne-Billancourt, on a pris les devants pour aménager le temps de travail des personnels, qui semblent plutôt satisfaits.


(ALEXIA MAYER, FREDERIC BOHN - FRANCE 2)

14h44 : Le rassemblement du personnel des hôpitaux parisiens opposé à la réforme des 35 heures dans le milieu hospitalier se termine.



(THOMAS SAMSON / AFP)

17h06 : Les hôpitaux parisiens sont en grève aujourd'hui. Le personnel proteste contre la réorganisation des 35 heures. A l'hôpital Ambroise-Paré, pourtant, ce système mis en place depuis 3 ans semble fonctionner, mais c'est surtout possible car ses services sont fermés la nuit, ce qui élimine de nombreux problèmes de gardes. Reportage.




(ALEXIA MAYER, FREDERIC BOHN - FRANCE 2)

12h56 : S'ils manifestent aujourd'hui à Paris, c'est parce que les personnels des hôpitaux parisiens fustigent le projet de réorganisation des 35 heures et estiment que leur efficacité est menacée.

12h45 : Grève nationale des infirmiers anesthésistes : exemple sur cette photo au CHU de Besancon où 90% des effectifs sont en grève !Les infirmiers anesthésistes revendiquent l'obtention d'une grille salariale reconnaissant la spécificité de la profession, le niveau d'études et les responsabilités.

12h43 : D'autres membres du secteur de la santé manifestent leur colère aujourd'hui. Au CHU de Besançon, 90% des infirmiers anesthésistes sont en grève aujourd'hui, nous signale dans les commentaires. Ils revendiquent "une grille salariale reconnaissant la spécificité de la profession".

12h12 : "Les charges de travail ont augmenté, on nous a demandé de travailler toujours plus, de ne pas regarder la souffrance du personnel (...). On a 75% des urgentistes qui sont en burn-out avéré ou moyen."

Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes (Amuf), redoute les conséquences de la réorganisation du temps de travail voulue par Martin Hirsch. S'il a confirmé que le système actuel est inefficace, ce matin sur France Inter, il regrette que le personnel ne soit pas assez consulté.

11h33 : Le personnel des hôpitaux de Paris manifeste actuellement contre le projet de réorganisation des 35 heures de Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP. Ils réclament notamment des "postes en plus".

11h08 : "Repos préservé, qualité des soins assurée." A l'unisson contre le projet de réorganisation des 35 heures, les syndicats de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) appellent à la grève, aujourd'hui. Nous faisons le point sur leurs revendications dans cet article.

09h02 : Les hôpitaux de Paris sont en grève aujourd'hui et le mouvement pourrait être très suivi. Les syndicats appellent à la mobilisation pour protester contre un projet de réforme des 35 heures. Explications.

(BENJAMIN BOSSE - FRANCE 2)