Deux cas mortels de mutation du virus de la grippe A (H1N1) ont été signalés vendredi en France

Ce phénomène de mutation a été observé sur deux patients décédés, sans relation entre eux et "hospitalisés dans des villes différentes", selon l'Institut de veille sanitaire.Selon l'InVS, l'efficacité des vaccins actuellement disponibles n'est pas remise en cause. De son côté, Nicolas Sarkozy a annoncé un .

Le virus de la grippe A-H1/N1
Le virus de la grippe A-H1/N1

Ce phénomène de mutation a été observé sur deux patients décédés, sans relation entre eux et "hospitalisés dans des villes différentes", selon l'Institut de veille sanitaire.

Selon l'InVS, l'efficacité des vaccins actuellement disponibles n'est pas remise en cause. De son côté, Nicolas Sarkozy a annoncé un .

"Il s'agit d'une mutation récemment signalée en Norvège" qui "pourrait augmenter les capacités du virus à atteindre les voies respiratoires basses et notamment à atteindre le tissu pulmonaire", indique l'InVS.

En outre, pour l'un des deux patients décédés, s'ajoute une autre mutation connue pour conférer une résistance à l'oseltamivir, un médicament antiviral utilisé pour le traitement et la prévention des grippes A et B.

Les autorités sanitaires norvégiennes avaient annoncé le 20 novembre avoir découvert une mutation potentiellement importante du virus H1N1 de la grippe A susceptible d'être responsable de symptômes très graves chez les patients touchés. L'InVS souligne que l'impact de ces mutations sur la virulence et la capacité de diffusion des virus va faire l'objet d'investigations complémentaires à l'échelon français et international.

Bond de 85% du nombre de décès en une semaine
Cette mutation est signalée alors que le nombre de morts dus au virus H1N1 a fait un bond en Europe à "au moins 650", soit une augmentation de 85% en une semaine, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publié vendredi.

Le gouvernement a appelé le monde de la santé, y compris les étudiants et les retraités, à se mobiliser pour mener à bien la campagne de vaccination contre le virus, qui progresse.

730.000 consultations pour la grippe A ont été enregistrées lors de la semaine du 16 au 22 novembre, 72% de plus que la précédente (401.000).