Vosges : un remède contre les déserts médicaux

Souenue par les aides de l'État, une médecin généraliste a décidé de s'installer dans un petit village des Vosges pour exercer et combler un désert médical.

FRANCE 3

Les petites routes du massif des Vosges, elle les sillonne depuis maintenant un an. Toujours avec le même plaisir. À 28 ans, Hélène Tisserant a choisi de s'installer comme médecin généraliste à Gérardmer, commune touristique de moyenne montagne, qui a vu ses praticiens, inquiets pour leurs familles, s'en aller au fil du temps. Originaire de la région, elle n'a pas hésité longtemps. Une fois son diplôme obtenu, elle a rejoint quatre autres médecins dans une maison de santé.

1 200 euros supplémentaires par mois

En échange de son engagement à travailler dans un désert médical, l'État lui a versé 1 200 euros par mois durant une partie de ses études, en plus de son salaire d'interne. "J'ai pu m'acheter une voiture, une maison. J'ai pu m'installer plus rapidement dans la vraie vie", confie-t-elle. Une façon d'attirer les jeunes médecins, qui ravit les patients, qui ont eux, de plus en plus de mal à trouver des praticiens. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les caméras de France 3 ont suivi le quotidien d\'Hélène Tisserant, jeune médecin généraliste qui a choisi de s\'installer dans un désert médical.
Les caméras de France 3 ont suivi le quotidien d'Hélène Tisserant, jeune médecin généraliste qui a choisi de s'installer dans un désert médical. (FRANCE 3)