Médecine : la France se lance dans la téléconsultation

Pour faire face aux déserts médicaux et à la pénurie de médecins qui frappe certaines régions, le gouvernement veut développer la téléconsultation. Cette semaine, les tarifs de la consultation à distance doivent être discutés avec la Sécu.

Voir la vidéo
France 2

Tout se passe par écrans interposés. Pendant deux heures, ce spécialiste basé à Paris teste les capacités cognitives de sa patiente qui vit en Ardèche. "Il est préférable d'avoir un médecin par vidéoconférence plutôt que d'être obligé d'attendre longtemps avant d'avoir un rendez-vous", explique la personne âgée.

Une solution pour les campagnes

La téléconsultation est une pratique encore marginale en France. Grâce à elle, les patients vivant en zone rurale obtiennent un rendez-vous dans les deux mois contre six à douze mois en agglomération. Ils bénéficient d'une prise en charge aussi efficace qu'une consultation classique. Mais les modalités et les tarifs de la télémédecine doivent encore être définis. 18 millions d'euros lui sont allouées pour l'année 2018. Des négociations débutent jeudi 18 janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Télémédecine entre le CHU d\'Amiens et Abbeville en octobre 2012
Télémédecine entre le CHU d'Amiens et Abbeville en octobre 2012 (FRÉDÉRIC DOUCHET / MAXPPP)