Déserts médicaux : un cabinet éphémère au secours de Pontarlier

L'épineuse question des déserts médicaux dans certains territoires se pose aujourd'hui ; manque-t-on vraiment de généralistes et de spécialistes en France ? Certains trouvent des idées, comme un cabinet éphémère à Pontarlier (Doubs) où des docteurs se relaient pour assurer des consultations.

France 2

En moins de deux ans, six généralistes sont partis pour une autre commune : Pontarlier (Doubs), 18 000 habitants, a vu fondre sa vingtaine de médecins. Comme ailleurs, les départs en retraite sont en cause, mais aussi, pour cette ville frontalière, des départs en Suisse. Pour y faire face, le docteur Stéphane Attal a eu l'idée de créer un cabinet éphémère. Installé près de Besançon (Doubs) depuis 18 ans, ce médecin engagé se libère deux demi-journées par semaine pour aller aider ses collègues débordés.

Une future maison médicale pour prendre le relai

Au total, cinq médecins se relaient au cabinet éphémère de Pontarlier. En plus du docteur Attal, on trouve deux jeunes retraités et deux jeunes médecins qui viennent un à deux jours par semaine. Seule différence avec les généralistes : ceux qui consultent ici ne peuvent pas être médecins traitants, mais les patients paient le prix habituel sans pénalités. 

Depuis son ouverture, le cabinet éphémère reçoit une trentaine de patients par jour. Un dispositif vécu comme un soulagement, même s'il n'est pas forcément la solution idéale. "Pour les pathologies aiguës et les rendez-vous en urgence, ça reste quand même toujours compliqué sur Pontarlier", nuance Sophie Lugnier, pharmacienne dans la ville. Pontarlier compte sur sa future maison médicale pour garantir à l'avenir une offre de soins suffisante. Quand le chantier sera terminé, elle pourra remplacer le cabinet éphémère. Ouverture prévue en 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme face à son médecin, dans son cabinet.
Un homme face à son médecin, dans son cabinet. (MAXPPP)