Cet article date de plus de trois ans.

Déserts médicaux : des médecins grecs recrutés à Belfort

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Déserts médicaux : des médecins grecs recrutés à Belfort
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

De plus en plus de territoires sont concernés par la pénurie de spécialistes. Alors pour combler la pénurie, la seule solution est de faire appel à des praticiens étrangers, comme ces ophtalmologistes grecs qui viennent de s'installer à Belfort (Territoire de Belfort).

En tendant l'oreille, on perçoit bien un léger accent. Dans ce cabinet d'ophtalmologie de Belfort (Territoire de Belfort), ils sont trois spécialistes grecs arrivés il y a moins d'un an. Pour les patients, c'est un soulagement après plusieurs années de galère. "Personne ne nous prenait, celui qu'on avait est parti en retraite. Sinon il fallait aller sur Mulhouse, ce qui n'est pas pratique", témoigne une patiente.

Complet jusqu'en 2018

Evangelos Vougiouklis vient de l'île de Syos dans les Cyclades. Il travaille 15 jours par mois à Belfort. À peine arrivé, ses rendez-vous sont déjà complets jusqu'en 2018. C'est la crise économique et sociale de son pays qui l'a décidé à venir. Beaucoup de Grecs n'ont plus les moyens de se faire soigner. Là-bas, les ophtalmologistes manquent de travail. "Beaucoup de gens ne se font même pas opérer de la cataracte" faute de moyens, explique-t-il. Le Conseil de l'ordre a été chargé de vérifier les diplômes des nouvelles recrues, ainsi que leur niveau de Français, une condition essentielle. Mais aujourd'hui, la profession a-t-elle encore le choix, avec 250 ophtalmologistes qui prennent leur retraite par an, tandis que seuls 120 à 130 sont formés en France ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.