Dengue et chikungunya : 18 départements français touchés

Le bulletin épidémiologique de veille sanitaire publié lundi 27 avril a émis une alerte contre la recrudescence de la dengue et du chikungunya. Le responsable, c'est le moustique-tigre.

France 2

Il mesure un centimètre et sa robe rayée lui vaut le surnom de moustique-tigre. Originaire d'Asie du Sud-Est, l'insecte a été aperçu en France pour la première fois en 2004. Il a, depuis, colonisé 18 départements du sud du pays, et huit autres dans le Nord-Ouest. Au cours de l'année 2014, 2 327 cas de chikungunya et 953 cas de dengue ont été recensés, selon l'Institut national de veille sanitaire.

Un plan anti-dissémination

En 2006, un plan anti-dissémination a été mis en place. Il permet d'identifier rapidement les cas positifs et de limiter leur expansion. Pour les autorités, le risque sanitaire reste pour l'instant assez faible, mais elles continuent à mettre en garde les personnes qui se rendent dans des pays à risque, où circulent ces virus et où les voyageurs peuvent être contaminés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le moustique tigre, Aedes Albopictus, est le vecteur du chikungunya.
Le moustique tigre, Aedes Albopictus, est le vecteur du chikungunya. (CDC-GATHANY / PHANIE / AFP)